Recruter un CTO à temps partagé : le guide complet

Valentin
Dubois
July 12, 2023

À l'heure où les start-up disruptives ont inondé le marché français et mondial, le rôle de CTO est devenu crucial. Ce poste, qui compte autant de définitions que d'entreprise, est difficile à appréhender pour certains. Pour d'autres, il est absolument fondamental dans la vie d'une start-up et ce, dès la création. En fonction du stade d'évolution d'une entreprise, le CTO n'est pas forcément une ressource interne. C'est d'ailleurs le cas pour d'autres postes que l'on appelle C-level (hiérarchiquement au niveau de la direction). Dans ce contexte, de plus en plus de dirigeants optent pour un CTO à temps partagé. Ainsi, c'est là que l'on intervient ! Dans cet article, vous trouverez tout ce qu'il y a à savoir sur le CTO et le temps partagé.

Commençons par le commencement : Qu'est-ce qu'un CTO ? Qu'est-ce que le temps partagé ?

Le CTO : un rôle indispensable trop souvent galvaudé

Pour certains, c'est un développeur expérimenté, pour d'autres, c'est un manager ou encore un informaticien. En réalité, un CTO c'est un homme (ou femme) à tout faire. Petit disclaimer : en fonction de l'entreprise (sa taille, son secteur, son type d'activité...) le rôle du CTO et sa définition vont grandement varier. Mais, de manière générale, le CTO (pour Chief Technical Officer) est en fait le directeur technique d'une entreprise. C'est celui qui est responsable de tout ce qui englobe la technique. Ses principales occupations concernent le recrutement et le pilotage des équipes techniques ainsi que la réflexion sur les décisions stratégiques aux côtés de la direction. En fonction de la place de la tech dans une boîte, le CTO aura plus ou moins la main sur la vision stratégique.

Pour être un peu plus précis, il existe plusieurs niveaux de CTO :

Niveau 0 : le CTO est en réalité un développeur expérimenté et le premier "tech" de l'entreprise (startup souvent très early stage)
Niveau 1 : le CTO est en vérité un lead développeur qui gère entre 5 et 15 personnes (début du rôle de manager). Entreprise en croissance.
Niveau 2 : le CTO est un véritable CTO, il gère entre 15 et 50 personnes en fonction des projets / produits

À noter que ces niveaux sont subjectifs et non exhaustifs.

Les compétences  

Souvent issue d'une formation d'ingénieur en informatique, le CTO à d'abord était développeur puis lead développeur avant d'acquérir le grade de CTO. Tout au long de ce parcours, le CTO a acquis diverses compétences à la fois techniques et managériales.

Côté hard skills donc, un bon CTO doit avoir un background technique solide et connaître les principaux langages / frameworks dans les grandes lignes pour pouvoir s'adapter à l'environnement dans lequel il intervient. Pour ce faire, il est important de cultiver régulièrement une veille sur les dernières tendances. Ça peut aussi prendre la forme d'un créneau hebdomadaire destiné à la pratique du développement ou bien un "side project" personnel.

Côté soft skills, les deux indispensables sont la communication et être multitâche. La communication, car c'est l'essence même du métier de CTO : communiquer avec ses pairs. Que ce soit pour traduire une info de l'équipe technique vers la direction ou pour gérer les développeurs, le CTO doit entendre et se faire entendre. C'est un leader qui unit ses collaborateurs autour d'un but commun. Donc, ça passe par un sens du relationnel et de la communication irréprochable. Ensuite, il faut être multitâche, car c'est un métier dans lequel on est sollicité de tous les côtés. Il faut pouvoir s'adapter et toujours garder en tête tous les sujets du moment.

Les types de CTO

En plus des niveaux de CTO, il existe aussi plusieurs types de CTO. On peut parler aussi de variété des profils. Chez CO-CTO, on distingue 3 types / profils de CTO :

Le CTO "lead tech" : C’est un profil orienté technique qui est capable de faire monter en compétence les développeurs sur les technologies utilisées ainsi que sur les bonnes pratiques du développement.

Le CTO "CPTO" : (Chief Product and Technical Officer) C'est un profil avec une appétence produit. Il est capable de challenger les fonctionnalités, la roadmap et le cahier des charges d'un produit technique.

Le CTO "team manager" : C'est un profil très expérimenté qui a l'habitude de piloter des grosses équipes techniques (+50 personnes) dans des phases de croissance.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de CTO, nous avons rédigé un article complet sur le sujet.

Le salaire

Selon Glassdor, en France, un CTO perçoit en moyenne un salaire de 80000€ brut par an. Aux États-Unis, on est autour des 195000$ brut par an.

Pour un CTO en free-lance, (d'après des statistiques que nous avons rassemblées basées sur +110 CTO et +80 missions réalisées) le TJM (taux journalier moyen) oscille entre 800€ et 1200€.

Ces chiffres sont à remettre dans leurs contextes. Ils peuvent varier du simple au double en fonction de paramètres divers : expérience du CTO, taille de l'entreprise, conjoncture économique du marché...

b) Le temps partagé : un mode de travail qui a le vent en poupe

Définition et description

Le temps partagé, ou "part-time" en anglais, est un mode de travail où un professionnel offre ses services à plusieurs entreprises sur une base de temps partiel. Pour un CTO à temps partagé, cela signifie qu'il peut apporter son expertise à plusieurs start-up  qui ont besoin de conseils techniques, mais pas nécessairement à temps plein.

Ce mode de travail peut revêtir deux formes :

1) Le freelancing : la personne est indépendante avec une micro-entreprise ou une société. Il peut cumuler plusieurs missions chez plusieurs clients à la fois.

2) Le CDI 4/5 : la personne est en CDI 4 jours par semaine et se réserve 1 jour pour faire une ou plusieurs missions à côté.

Le temps partagé à l'étranger : un concept déjà bien encré

Si le terme de temps partagé ne vous dit rien, peut-être que vous avez déjà entendu d'autres appellations. En France, on parle de CTO intérimaire ou indépendant. De l'autre côté de l'atlantique, nos collègues américains utilisent les termes de : Part-time, Shared-time et Fractionnal CTO. Car oui, une fois n'est pas coutume, c'est un concept qui nous vient tout droit des USA. Le part-time de C-level est une façon de travailler déjà en place depuis plusieurs années et s'est exporté que très récemment en France. Notamment depuis le COVID-19, les modes de travail ont beaucoup évolué, les entreprises doivent être plus flexibles et c'est dans cette logique que s'inscrit le temps partagé.

Partie 2 : Comment trouver le bon CTO à temps partagé ?

a) Définir ses besoins

Avant de commencer à chercher un CTO à temps partagé, il est important de définir clairement vos besoins. Avez-vous besoin d'un développeur qui peut coder, ou d'un stratège qui peut guider votre vision technologique ? Votre entreprise est-elle encore en phase de démarrage, ou est-elle en train de se développer ? En fonction de ses réponses, il faudra orienter vos recherches vers un type de CTO plutôt qu'un autre. De manière plus globale, avant de recruter un poste important comme celui-ci, il est nécessaire de préparer le terrain pour ne pas planter son recrutement.

Une fois que les besoins sont clairement identifiés, il faudra chercher un profil de CTO qui correspond (cf les types de CTO).

b) Où trouver ?

Il existe plusieurs façons de trouver un CTO à temps partagé.

La première et la plus évidente, c'est d'utiliser LinkedIn. Pourtant, beaucoup de gens sous-estiment la puissance de LinkedIn en matière de recrutement. En fait, ça s'explique simplement : ils l'utilisent de la mauvaise manière. La méthode classique qui consiste à publier une offre d'emploi ne porte rarement ses fruits. Les candidats intéressés sont peu qualifiés et souvent peu pertinents. Pour être efficace, il est préférable d'aller chercher soi-même des profils intéressants. À l'heure où ses lignes sont écrites, il existe une multitude de CTO à temps partagé présents et actifs sur le réseau social professionnel. En suivant ces personnes, leur profil et leurs publications, on peut facilement se faire un avis et rentrer en contact avec la personne.

Un autre moyen de trouver la perle rare est d'utiliser les plateformes de free-lance comme Malt, Crème de la Crème, le Hibou, Mozza, Comet...

Vous pouvez aussi faire jouer votre réseau d'entrepreneurs, de dirigeants ou de RH pour recruter un CTO à temps partagé.

Le problème de ces méthodes, c'est que sans compétence technique, vous allez avoir du mal à juger les profils que vous aurez en face de vous. Le sourcing matching entre vos besoins et le bon profil sont des exercices difficiles (si vous êtes dans cette situation : vous pouvez toujours nous contacter, c'est notre métier).


Partie 3 : Pourquoi opter pour le temps partagé ?

a) Un atout majeur pour les entreprises

Flexibilité et gestion des coûts

Pourquoi vouloir embaucher quelqu'un à temps plein lorsque l'on a des besoins ponctuels ? C'est le pari du temps partagé. Il existe plusieurs situations dans lesquelles une entreprise a besoin d'aide sur la partie conseil et accompagnement technique sans forcément avoir une personne en interne. Par exemple, au stade de démarrage / idéation : en plus d'un développeur, l'entrepreneur doit faire appel à quelqu'un qui a une vision produit pour prioriser les fonctionnalités à développer, construire une roadmap viable et challenger la vision du projet. Ensuite, tout ça est faisable avec 1,2 ou 3 jours d'intervention par semaine. De ce fait, au lieu de payer un salaire à temps plein, vous ne payez que pour le temps dont vous avez besoin.

Un gage d'expertise

Recruter un CTO à temps partagé vous permettra de travailler avec les meilleurs CTO. En effet, ces CTO indépendants cumulent les missions chez plusieurs clients différents, dans des secteurs différents et avec des problématiques différentes à traiter. Par conséquent, ce sont des véritables vétérans de la tech et de l'organisation qui ont emmagasiné une quantité de connaissance suffisante pour être efficace lorsqu'ils interviennent dans une start-up. Ces CTO sont capables de concentrer leurs expertises en un minimum de temps et peuvent vous débloquer rapidement des points de blocages qui étaient jusqu'à présent insurmontable.

b) Liberté et épanouissement pour les CTO

Après plusieurs années en CDI dans la même en entreprise, il est possible qu'un CTO ait envie d'aller voir ailleurs. C'est normal, à durée égale, on valorisera mieux un CTO qui a travaillé dans 5 boîtes différentes plutôt qu'une. En effet, sauf accident de parcours, cela permet d'accumuler plus d'expériences puisque l'on fait fasse à des enjeux différents. Le temps partagé est donc est véritable tremplin dans la carrière d'un CTO. Le but ici n'est pas de dénigrer le salariat, mais plutôt de montrer les autres possibilités. Être CTO à temps partagé à un moment de sa carrière sera toujours bénéfique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le temps partagé, n'hésitez pas à lire l'article complet sur le sujet.

Conclusion

Recruter un CTO à temps partagé est une solution satisfaisante pour répondre aux enjeux tech des start-up. Que ce soit en démarrage pour faire les bons choix et être pragmatique ou bien lorsqu'on accélère et qu'il faut faire monter en compétence les équipes techniques. Maintenant, vous savez qu'il existe plusieurs types de CTO qui répondent à différents besoins eux-mêmes sous-jacents aux stades d'évolution des entreprises.

Le temps partagé ou part-time (pour les anglo-saxons) offre une flexibilité non négligeable pour un marché de plus en plus tendu sur des compétences et des profils rares comme le CTO. Les avantages sont doubles puisqu'à la fois l'entreprise maîtrise ses coûts tout en bénéficiant d'une expertise pointue, et le CTO gagne en expérience en multipliant les missions.

Chez CO-CTO, nous avons réuni une communauté de CTO indépendants de +120 membres. Ce sont des CTO expérimentés aux parcours / profils divers et variés. Grâce à cette communauté, nous sommes en mesure de faire un sourcing de qualité et un matching parfait pour les besoins des start-up.

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de nous aider dans nos efforts de marketing. Consultez notre Politique de Confidentialité pour plus d'informations.