Comment être sûr d’avoir les compétences techniques pour un projet digital ?

skills

Dans le but d’optimiser la réussite d’un projet digital, il y a des prérequis nécessaires qu’il faut prendre en compte. Avant de se lancer à corps perdu il faut s’assurer d’avoir toutes les cartes en main pour mener à bien un projet. Cependant si le projet et déja en cours il y a des signes qui montrent que toutes les compétences ne sont pas présentes dans l’organisation du projet. Nous verrons quelles sont les compétences techniques nécessaires.

Les symptômes d’un projet qui va mal

Ici il est question de toutes les choses qui doivent alerter un dirigeant ou un responsable quant à la bonne conduite d’un projet digital.

  • Il y a des retards sur le développement : l’équipe technique n’arrive pas à tenir les délais et repousse l’échéance (potentiellement plusieurs fois).
  • La solution comporte des bugs qui s’accumulent et qui parasitent l’avancée du projet.
  • L’entreprise développe plusieurs projets en parallèle et le tout à du mal à avancer de façon efficace car plus de difficultés à se concentrer sans s’éparpiller.
  • Les dirigeants n’arrivent pas à savoir où en sont les développements, ni même à bien communiquer avec l’équipe technique.

Avoir ces choses là en tête avant de démarrer, où les identifier en cours de route, est primordial. Une fois que c’est acquis, il faut être au fait de toutes les ressources techniques à avoir pour réussir le projet.

Faire un listing des rôles et compétences

Pour éviter de faire des erreurs stratégiques et opérationnelles dans le processus de développement du projet, il faut s’assurer d’avoir toutes les compétences nécessaires soit en interne soit via un prestataire externe. Chaque compétence peut être associée à un rôle mais certains rôles peuvent regrouper plusieurs compétences. Les compétences ci-après sont à adaptés par rapport à la taille de l’entreprise et aux besoins du projet en question. Mais alors quelles sont les compétences techniques pour un projet digital ?

Voici le détail :

  • Développeur : artisans techniques qui développent des lignes de code en front-end (ce que l’utilisateur voit) et back-end (la partie immergée de l’iceberg). C’est le rôle le plus opérationnel, qui touche directement au développement.
  • Architecte technologique : personne qui choisit quelles technologies est la plus adaptées pour le projet à développer. C’est un rôle clé qui détermine grandement la réussite du projet.
  • Architecte infrastructure : personne en charge du choix de l’hébergement des serveurs, choix fondamental pour pouvoir faire évoluer convenablement sa solution dans le temps.
  • Chef de projet : c’est celui qui définit les objectifs avec des délais réalisables et qui s’assure que la roadmap soit respectée. C’est lui qui peut éventuellement ajuster le planning si besoin.
  • Product Owner : qui va définir quels sont les besoins (du point de vue client) et s’assure de la qualité du produit.
  • CTO : celui qui peut rassembler quelques-unes de ces compétences ou recruter les personnes si besoin.

Le but est d’avoir une structure technique qui se rapproche de celle-ci. Comme mentionné plus haut, certaines personnes peuvent revêtir plusieurs casquettes et ainsi jouer différents rôles dans l’organisation du projet. On. peut rajouter à ça un rôle de commercial qui ira chercher du business, recueillir les besoins clients et tester le marché (un profil technique est apprécié ici).

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Pour aller plus loin