PME industrielles : quel rôle pour le CTO ?

CTO DSI

On s’attarde beaucoup sur les fonctions qu’exercent le CTO dans les startup et à juste titre car la tendance est à l’entreprenariat ! Mais ces fonctions sont bien différentes dans une PME, qui plus est si elle est industrielle et dont le business modèle ne repose pas sur la Tech. Dans ce cas le CTO est plus souvent appelé DSI et ne revêt pas tout à fait les mêmes casquettes ; c’est ce que nous allons voir dans cet article: PME industrielles, quel rôle pour le CTO ?

Plutôt DSI que CTO

Tout comme les autres secteurs, c’est au tour de l’industrie de se digitaliser. Les besoins évoluent donc les processus aussi et pour assurer cette transition il faut être doté d’un directeur technique solide ! Ici on l’appelle généralement DSI ou directeur numérique. Sa compétence première est d’assurer une vieille technologique permanente. Par ailleurs c’est lui, avec l’aide de la direction, qui va donner les grands axes d’innovation de l’entreprise. Il est donc primordial que le DSI soit au fait des dernières technologies à utiliser, des outils à mettre en place et des stratégies qui les accompagnes.

Dans le même temps le DSI doit être plus agile que jamais. Ces fameuses méthodes de management ou on essaye de flexibiliser un maximum les processus pour que les individus de l’organisation puissent s’adapter convenablement. Car qui dit innovations et nouvelles technologies dit formations, préventions et acquisitions de nouvelles compétences pour toute l’équipe technique et même dans les autres secteurs de l’entreprise.

L’industrie 4.0

L’évolution de l’industrie force les dirigeants à se mettre au pli avec les technologies. Dans tous les secteurs on doit automatiser les processus, les digitaliser, implanter un ERP ou un CRM dans le but de connecter son entreprise. D’où l’importance d’avoir dans son organisation un CTO/DSI avec une certaine expérience de ces transitions digitales. Ce que l’on observe c’est que les entreprises qui peinent à se digitaliser ont tenté de changer leurs habitudes, en vain. En effet sans réelles stratégies et sans monter en compétence, c’est l’échec assuré.

Ce qui est primordial c’est d’avoir une équipe technique aguerrie à ces méthodes, qui comprend les besoins internes de l’entreprise et qui avance avec les autres branches de l’entreprise. Pour ce faire le rôle de manager du CTO est plus que primordial. C’est lui qui forme les ingénieurs, les développeurs et tous les employés qui composent l’équipe technique. De plus, il est chargé de faire le relais entre les éventuels problèmes rencontrés par ses subordonnés et la direction.

On peut noter aussi l’émergence de nouvelles fonctions au sein des équipes techniques comme tous les métiers qui tournent autour de la data : data scientist, data analyst, chief data officer… Tout un panel de métiers que le CTO doit savoir appréhender et gérer lors de l’implantation de ces nouvelles têtes au sein de l’entreprise. Et par conséquent cela nécessite que le Directeur technique soit bien formé lui-même sur le sujet, car bien souvent dans les petites entreprises c’est lui qui endossera ce rôle.

La transition

Certains CTO/DSI sont dits de « transition », ils sont habitués à tenir ce rôle de réformateur dans une entreprise voulant se digitaliser. Grâce à leurs expériences ils maîtrisent parfaitement cet environnement qui évolue de jour en jour. Ils peuvent intervenir uniquement pour amorcer la transition et une fois cette étape finie, ils effectuent le relais avec un CTO qui sera lui, présent à plus long terme. Il est aussi possible de faire appel à un prestataire que l’on retrouve sur des plateformes de recrutement type Malt.

Retrouvez plus d’article comme « PME industrielles : quel rôle pour le CTO ? » sur notre blog.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Pour aller plus loin