Le métier de développeur freelance

développeur freelance

Ces dernières années, les métiers du freelance ont le vent en poupe. Travailler en entreprise semble en effet stressant pour certaines personnes et c’est ce qui a amené beaucoup d’entre elles à se lancer à leur propre compte en proposer directement leurs compétences aux clients. Le métier de développeur web s’inscrit également dans cette nouvelle tendance, et on rencontre de plus en plus de développeurs freelances sur le marché. En quoi consiste ce métier ? Quelles sont les qualités et compétences requises pour démarrer dans ce domaine ? Toutes les réponses sont ici !

Qu’est-ce qu’un développeur freelance ?

Un développeur web est un technicien ou un ingénieur auquel on fait appel pour concevoir, développer et/ou ajuster les fonctionnalités d’un site ou d’une application. Celui-ci peut travailler au sein d’une entreprise ou start-up, mais il est aussi possible d’exercer ce métier en se lançant à son propre compte.

Le dernier cas qui consiste à exercer l’activité en freelance offre un large éventail d’avantages au développeur en termes de variété des missions, de rémunération et de gestion du temps. En effet, il est amené à mettre ses compétences au service d’un portefeuille de clients. Les missions sur lesquelles un développeur freelance peut être amené à travailler sont très variées.

En dehors de la création et/ou le développement de sites ou applications web (incluant la rédaction de lignes de code), il peut procéder au diagnostic et à la correction des problèmes. Il offre un support technique auprès du client et éventuellement une formation à celui-ci lors de la livraison du projet. Enfin, il réalise des notices techniques pour les utilisateurs.

Les qualités et compétences requises

Le métier de développeur web freelance n’est pas à prendre à la légère. Il est primordial pour celui qui désire l’exercer de posséder une excellente maîtrise des outils informatiques en général et des langages de développement web en particulier (PHP, Java, ASP, SQL…) ainsi que des CMS (systèmes de gestion de contenu). Il n’est pas nécessaire d’être un As en mathématique, mais d’être doté d’un bon esprit logique.

Étant donné qu’être en freelance est synonyme d’avoir des contacts avec les clients, il est judicieux de développer des qualités relationnelles. La base quand vous travaillez en freelance est de faire preuve d’autonomie et de respecter scrupuleusement les délais de livraison afin de conserver la clientèle et la fidéliser. Maitriser l’anglais est aussi un excellent atout.

Le salaire et les difficultés du métier

Le minimum pour commencer une carrière de développeur est un bac +2, BTS Services Informatiques aux Organisations ou encore un DUT Informatique. La licence en informatique ou LP Métiers de l’Informatique avec spécialisation en Applications Web Parcours Développeur, LP Développeur Web et Multimédia sont également d’excellentes options.

La rémunération pour un développeur débutant en entreprise tourne autour de 1 900 euros par mois. Elle peut varier d’une entreprise à une autre et d’une région à une autre. Par contre, pour un débutant en freelance, elle tourne autour de 300 ou 400 euros par jour en moyenne. Cela dépend du niveau d’expérience et des applications ou des langages de développement concernés.

Travailler en freelance est assez intéressant, car vous êtes à votre propre compte et c’est vous qui fixez votre salaire. La seule difficulté est qu’il faut faire preuve de beaucoup de professionnalisme avec vos clients. Vous devez bien cerner les objectifs de chaque client et respecter le cahier des charges en apportant des réponses techniques adéquates.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Pour aller plus loin